lundi 16 novembre 2015

MARK RONSON - HERE COMES THE FUZZ (ALBUM 2003)



Qui est Mark Ronson ?
Les ados français moyens et les hipsters vous diront qu'il est l'auteur du tube de ce début d'année 2015, numéro 1 dans une bonne vingtaine de pays.
Mais pas que !

Issu d'une famille pleine aux as, on ne peut pas dire que Mark ait grandi dans la misère, bien au contraire.
Sa mère était auteur et son père manager ce qui lui a permis de rencontrer étant jeune des artistes tels que Mick Jagger (The Rolling Stones), David Bowie et Paul McCartney (The Beatles).
Son déménagement à l'âge de 8 ans pour NY va marquer un tournant dans sa vie.
Influencé par le hip hop, la soul et le rock, Mark est le DJ qui monte dans la ville newyorkaise et 20 ans après son arrivée outre Atlantique il sort son premier essai intitulé Here Comes The Fuzz.

Ce premier album est assez déroutant de par son enchainement de tracks hip hop, R&B, disco, ragga ou encore rock, ajouté à cela la qualité de ses invités tel qu'un Sean Paul efficace comme souvent à cette époque sur International Affair avec Tweet & Debbie Nova ou d'un Saigon entêtant au refrain sur Diduntdidunt.



Nous retrouvons également l'association de Mos Def & M.O.P pour un combo 100% NY sur On The Run mais également le leader d' A Tribe Called Quest Q-Tip avec une fois de plus la chanteuse Debbie Nova sur l'entraînant Tomorrow.



L'album est composé de sons plutôt rock comme sur I Suck avec le chanteur des Weezer Rivers Cuomo & le morceau éponyme Here Comes The Fuzz avec Jack White (The White Stripes) mais aussi le rappeur Freeway & Nikka Costa; ou R&B sur High et She's Got Me.

On remarqueras la présence d'Anthony Hamilton sur deux musiques: Bluegrass Stain'd featuring les Nappy Roots avec qui il a collaboré à de nombreuses reprises et sur l'étonnant Bout To Get Ugly avec le rappeur Rhymfest où le mélange R&B/Soul d'Hamilton, les parties hip hop du MC et la prod "rockisé" pendant la dernière minute vont en surprendre plus d'un. Très bon morceau encore.



Ne passez pas à côté du second single de l'album NYC Rules présent sur l'édition japonaise avec les participations du chanteur australien Daniel Merriweather déjà présent sur She's Got Me et du MC Saigon avec un Mark Ronson toujours aussi bon à la prod.

Et pour finir comment parler de cet album sans y évoquer le tube qui lui est propre !
Ooh Wee la track n°3 où nous retrouvons les newyorkais Ghostface Killah du Wu-Tang et son protégé Trife Diesel, Saigon présent au total trois fois sur HCTF, le tout bonifié par le prodige du G-Funk et membre des 213 Nate Dogg (RIP) et nous obtenons LA track du skeud.



Pour la prod Ronson a utilisé des samples de Boney M (Sunny) et de Dennis Coffey (Scorpio) pour un cocktail explosif.
Pas pour rien qu'Ooh Wee sera le morceau d'ouverture du film Honey avec Jessica Alba, Mekhi Phifer & Lil Romeo. Sorti 3 mois après l'album du British et avec une recette worldwide de 62 M$ il a permis à Mark Ronson d'accroître sa notoriété et de populariser sa musique.

Here Comes The Fuzz reste à ce jour le seul album du DJ anglais essentiellement rap ce que nous pouvons regretter au vu de la qualité de ce dernier.
Les mélanges de style qui le compose, la diversités des samples, la qualité des invités et un hit single vedette d'un gros film américain lui ont permis de tirer son épingle du jeu.
La suite on la connaît: les succès planétaires de Rehab & You Know I'm No Good, deux des meilleurs sons soul des 00's, ceux d'Hurt de Christina Aguilera et surtout Locked Out of Heaven de Bruno Mars et pour finir la consécration récente en solo avec Uptown Funk qui compte déjà plus de 10 millions de singles vendues en seulement quelques mois...

Chronique de DiRTY MAGiC du 9 mai 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire